Le point de vue de la Taupe

Que faire? L’été est passé mais pas la pandémie

C’est un virus qui a gâché notre année. Plus de moyen de se rassembler entre amis, comme par le passé, afin de pratiquer notre loisir, le chant. Il n’y a pas à dire, j’ai presque hâte de retourner hiberner.

Il fallait prendre des décisions et, parfois, elles peuvent ne pas faire plaisir, mais être indispensables. C’est donc avec beaucoup de peine que notre comité a pris la décision de faire de l’année 2020 une année blanche.

Nous avons trouvé une solution afin de se retrouver pour chanter, mais qu’elles ne sont pas les contraintes pour y parvenir. On se retrouve par genre (hommes ou femmes), car on ne peut pas se réunir tous, les salles sont trop petites. Des petites mains sont sollicitées afin de désinfecter les sièges avant et après les séances. Une liste doit être conservée pour assurer un suivi au cas où ce satané virus venait s’inviter à une de nos répétitions. Des distances doivent être maintenues entre les chaises et Il faut mettre un masque sitôt que nous aimerions nous déplacer. Vraiment, ce n’est pas simple, il faut essayer de comprendre comment agir au mieux pour faire plaisir à tout le monde.

Mais surtout nous ne devons pas juger nos congénères. La situation est juste suffisamment compliquée pour que nous fassions ce qui nous plait et ce pour quoi nous avons du plaisir. Si nous avons décidé de participer à notre chorale, c’est principalement pour se retrouver et chanter ensemble. La situation sanitaire actuelle n’est pas sécure et il faut que chacun agisse selon son bon vouloir et son bien-être.. Oui, nous sommes une société, Oui, nous voudrions que la vie puisse reprendre comme avant. Oui, nous savons tous ce que nous faisons individuellement pour nous protéger au mieux. Mais non, nous ne pouvons pas faire vivre notre société comme ces dernières années, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait et que nous ne voulons pas faire prendre de risque à nos amis.

Si des alternatives devaient se présenter, nous ne manquerions pas d’en profiter, mais pour le moment soyons prudents.

A bientôt

La Taupe