Hommage à notre doyenne

Janine, embrasse les anges pour nous.                       

Voilà quelques soixante ans que tu venais hebdomadairement retrouver tes amis de la Chorale de ton village pour répéter. Les premières années, tu étais accompagnée de ton mari, Jean-Pierre, puis ta fille Nicole a rejoint les rangs, et finalement, ton petit-fils, Romain, dont tu étais si fière, a également intégré la société.

Si nous estimons que nous apprenons quelques douze morceaux par saison, ce n’est pas loin de sept cent vingt œuvres que tu as déchiffrées et interprétées en groupe. Même si les premiers temps, il n’était pas nécessaire de tout apprendre par cœur, tu as su t’adapter lorsque les directeurs devenaient plus exigeants. Tu as participé à une trentaine de Giron de la Morges, et une multitude de soirées annuelles de tous les répertoires traversés par l’Avenir, de la chanson profane à la chanson française harmonisée, tu étais toujours dans le coup.

Fidèle des fidèles, tu étais assidue. Présente et attentive, au premier rang. Toujours contente de partager les répétitions et les moments de franche camaraderie qui s’offrent à nous tout au long de la saison. Tu appréciais la vie de notre société et participait activement à sa progression.

Aujourd’hui, nous sommes tristes d’avoir perdu notre doyenne, mais nous sommes reconnaissants d’avoir pu te connaître et de tous les bons souvenirs que tu nous laisses.

Nos pensées vont tout naturellement à Nicole, Romain, Michel, Roland et tous les membres de votre famille, car l’Avenir a perdu une personnalité de sa famille. Chante avec les anges !